Mesurer ses voiles

Vous avez de beaux jeux de voiles, c’est bien.
C’est encore mieux de savoir si leurs surfaces sont bien optimisées,
avec un maximum de 2250 cm²
Sinon c’est les ciseaux à la première régate sérieuse ou elles seront contrôlées…
En attendant la mise en ligne d’un “guide du mesureur” quelques lignes qui débroussaillent un peu le sujet…

Premier point:
Repérage des surfaces et marquage des points de mesures:


Pour vous et pour le jaugeur ou contrôleur qui vérifiera vos voiles, commencez par noter sur vos voiles les petits repères qui vont vous servir au calcul des surfaces des trapèzes, triangles, arcs.
Souvent les trapèzes ou triangles pourront être décomposés aux laizes qui forment des cassures sur la chute.

Choisissez un mode de découpage des surfaces qui sera le plus simple selon la forme de vos voiles.
Marquez les parallèles qui serviront à définir les hauts et bas de chaque trapèze etc…
Si les segments d’arc restant ont des cordes supérieures à 2 mm il faudra les ajouter au calcul des surfaces.

Deux exemples de prise de mesures pour définir vos surfaces à mesurer.
En premier point définir les lignes de référence pour tracer les cotés hauts et bas des trapèzes ou triangles. Ce avec une règle ou plus facile avec une simple ficelle bien tendue.
Schéma de gauche: Solution traditionnelle, pour la GV entre le point de drisse et celui d’amure (ne pas prendre le guindant qui a toujours du rond). Pour le foc souvent le guindant est la meilleure ligne de référence (attention aussi au rond).
Schéma de droite on peut aussi prendre en référence pour la GV une ligne du point de drisse qui passe par la perpendiculaire d’une ligne point d’amure / point d’écoute.

Selon les formes de vos voiles, il sera peut être nécessaire de décomposer encore vos surfaces principalement sur les têtières ou ronds de chute si vous en avez.
Mais commencez par mesurer des trapèzes (hors tissu selon les pointillés bleus) et seulement si vous dépassez les 2250 cm², alors décomposez.

Deuxième point: Les prises de mesures


Les points et mesures peuvent être effectués les voiles grées sur mats bômes.
Une fois les triangles (rectangles, trapèzes et segments d’arc) définis il suffit d’en prendre les cotes

Pour les trapèzes:
Mesurer les largeurs 1 et 2 (haut et bas) et la hauteur (perpendiculaire aux largeurs)

Pour les triangles:
Les triangles doivent être rectangles, en mesurer la hauteur et la base.

Pour les segments d’arc:
En mesurer la corde et la flèche.

Les cotes doivent être prises tissus légèrement tendu et reportées sur votre certificat en cm avec une décimale pour les mm (ex 12,6 cm). Attention à ne pas abuser des tolérances de 2mm. Les contrôleurs n’aiment pas et vos voiles pourront être recalculées…

Troisième point: le calcul des surfaces:


Vous pouvez faire ça méthode calculette en calculant chaque surface et les additionnant pour chaque voile .
Les surfaces doivent être en cm² arrondis avec 1 décimale (ex 78,8 cm²).
Mais plus simple sera certainement de s’aider d’une feuille de calcul qui calculera toutes vos surfaces et en fera instantanément les calculs et totaux pour chaque voile et jeu.
Nous vous proposons deux tableurs qui vous faciliteront la tâche.


L’officiel (ICA)
La calculette RG 65 SAIL AREAS

Vous pouvez télécharger;

Version originale (en anglais)

Version française version béta)

La calculette de Fourtas
Plus simple d’après son auteur (…) mise à jour régulièrement selon les fluctuations de la jauge.
Elle vous donnera instantanément la surface totale de chaque voile et du gréement et quelques infos utiles sur les prises de mesures correctes.
Vous pourrez imprimer votre auto-certificat avec le schéma.

Quatrième point : Les finitions:


Vos marques de mesures sont bien marquées, pensez maintenant à noter les surfaces calculées sur vos voiles au point d’amure et bien entendu les références du jeu (A,A0, A1, B ou C).

Pour finir, faites une petite impression de votre tableur avec le schéma de décomposition des surfaces pour chaque jeu de voiles.
(Ce certificat deviendra obligatoire en 2022)
Vous présentez tout ça à une inscription de régate, vous ne devriez pas attendre trop longtemps. Le contrôleur sera content de ne pas tout mesurer et calculer surtout si 15 concurrents attendent…


Un petit manuel plus précis que ces quelques généralités est en cours de rédaction pour aider les mesureurs à perdre le moins de temps possible et générer des certificats que nous mettrons à disposition. Et surtout à mesurer juste.
Basé sur les futures règles de jauge 2022.
Il sera bientôt en ligne en version béta.