Border ses voiles, treuil à tambour ou à bras ?

Après les problèmes de radio , les circuits d’écoute au départ du treuil sont certainement responsables de la plupart des pannes ou mauvais fonctionnement de nos bateaux

Une écoute qui se bloque quelques part, trop tendue et c’est le servo qui grogne et va lâcher, un point d’écoute mal positionné et adieu le cap si le balestron n’est pas dans l’axe.

Un petit tour de ce qui se fait mais souvent plus c’est simple, mieux c’est…
On a la chance avec nos RG65 de pouvoir faire comme on veut

Le But
Est-ce nécessaire de le rappeler pouvoir border dans l’axe pour le près et choquer à 90 ° pour le vent arrière., et c’est pas toujours le cas. Tout ça sans que ça force, ni que l’écoute coince ou se bloque quelque part.
Beaucoup de soucis viennent de la.

On va dans cet article surtout voir ce qui se passe dedans avec différentes solutions

Longueur d’écoute à embraquer
Sur nos RG65 cette valeur varie logiquement avec la distance point d’écoute / mat.
Mesuré sur un UNO:
14 cm mat / écoute, il faut tirer 20 cm

Mesuré sur un Skinno:
9 cm mat / écoute il faut tirer 13 cm

A noter que l’écoute est souvent prise sur la bôme de GV mais peut aussi l’être sur la partie avant du balestron quand on a opté pour ce genre de gréement.

LES SOLUTIONS AVEC UN TREUIL A TAMBOUR

Le tambour direct

Rouge: pré-écoute directe, Bleu: écoute, Jaune: sandow
1 poulies, 2 passage de pont, 3 point d’écoute

Solution la plus simple: le tambour va embraquer l’écoute. Lors du largage il faudra un bon sandow pour récupérer le mou.
Gros inconvénient: si le sandow tire mal et que l’écoute devient molle, à coup sur elle va sortir des gorges du tambour et c’est la catastrophe dès que l’on va border.


Tambour en va et vient avec une partie de la boucle en extérieur

Rouge: boucle va et vient, Bleu: écoute
1 poulies, 2 passage de pont, 3 point d’écoute, 4 ressort de tension de la boucle va et vient

Le tambour va faire ici tourner un circuit fermé avec une boucle va et vient on l’appellera pré-écoute qui sera maintenue en tension avec un ressort.
Cette solution adoptée sur certains Uno fait sortir sur le pont une partie de cette “pré-écoute” sur laquelle on prendra l’écoute.
Ce système très fiable mérite une bonne mise au point surtout dans la tension de la pré-écoute qui ne doit jamais être molle.


Tambour avec va et vient intérieur

Rouge: boucle va et vient, Bleu: écoute
1 poulie, 2 passage de pont, 3 point d’écoute, 4 ressort de tension de la boucle va et vient

On peut imaginer simplifier le système en laissant tout le circuit va et vient de “pré-écoute” à l’intérieur de la coque. Il faudra juste obtenir nos 20 cm pour border / choquer

LES SOLUTIONS AVEC UN TREUIL A BRAS

Votre plan de pont ne vous permet pas d’avoir votre point d’écoute au bon endroit derrière le mat ?
vous pourrez peut être passer sur un point d’écoute avant (figure du milieu).
Dans ce Uno, il a fallu tricher sur la forme du bras pour gagner un peu de débattement.

Il sera difficile mais possible d’arriver à embraquer 10 cm d’écoute en bout de bras du treuil. Solution un palan inversé 2 brins pour doubler et arriver aux 20 cm. Certains passent même avec un palan 3 brins mais bonjour les points durs…
Un petit sandow n’est pas obligatoire mais reprendra le mou et évitera souvent un soucis de blocage à l’intérieur, voir plus bas.

J’avais oublié un style de circuit signalé sur le forum, mais je suis certain qu’il y en aura d’autres.. le TREUIL A BRAS EN CIRCUIT FERME

Je vous rajoute donc encore 3 croquis avec des solutions pour récupérer le mou de la “pré-écoute” qui peut poser soucis à l’intérieur.

En rouge le mou à rattraper, en jaune le sandow, en vert le circuit de rattrapage du circuit fermé

Schéma du haut aucun système de rattrapage.
La voile ne tire pas assez pour rattraper le mou, c’est le vrac à l’intérieur.

Schéma du milieu: Rattrapage avec sandow
Le sandow va remettre un peu d’ordre. Il ne faudra pas qu’il soit trop puissant sinon le treuil pourra grogner et c’est pas bien.

Schéma du bas: Rattrapage par circuit fermé
Même principe que vu plus haut avec un tambour. Pas mal de frottements en plus, il faudra que tout ça soit bien réglé et avoir un bon treuil. Mais cette solution a été adoptée sur des bateaux très haut de gamme.


Bon ça c’est la théorie, ça marche toujours sur un schéma mais on va très vite avoir les soucis suivants:
– Que ce soit en version tambour mais surtout avec un bras, pas facile de trouver le bon endroit dans nos petites coques. Certains positionneront leurs treuils devant le puits de quille d’autres plus centrés.
– Il y a les fils et prises de la batterie, les servos, la tringlerie du safran . Le chemin du circuit d’écoute devra éviter tous ces pièges qui ne demandent qu’à coincer une “ficelle” vivante qui passe par la.

J’entends déjà la question qui tue: Quelle puissance les treuils ?

Ca c’est une discussion de forum mais quelques réponses bateau…
Ca dépend,…, si vos gréements sont classiques ou balestron. Et oui en balestron le foc compense et la traction est moindre qu’avec un gréement classique.
On va dire ça dépend mais ne tombez pas en dessous de 10 kg par cm .
Sur le Uno en vidéo, je dois avoir 12 kg et je m’en contente même par 25/30 nd de vent.

Marc R


Vous avez des questions ? Des infos à rajouter?
Il y a un sujet sur le forum ici

FrançaisEnglishDeutschEspañolItalianoPortuguêsNederlandsČeština‎العربيةРусский简体中文